Logo de l'organisme de formation

CEPFOR, Activ'acteur de Compétences

Représentation de la formation : Bientraitance auprès des personnes âgées

Bientraitance auprès des personnes âgées

Formation mixte
Accessible
Taux de satisfaction :
9,0/10
(13 avis)
21 heures (3 jours)
Net de TVA
Se préinscrire
21 heures (3 jours)
Net de TVA
Se préinscrire
21 heures (3 jours)
Cette formation est gratuite.
Se préinscrire

Formation créée le 14/01/2020. Dernière mise à jour le 9/05/2022

Version du programme: 1

Programme de la formation

"La maltraitance au sens du présent code vise toute personne en situation de vulnérabilité lorsqu’un geste, une parole, une action ou un défaut d’action compromet ou porte atteinte à son développement, à ses droits, à ses besoins fondamentaux ou à sa santé et que cette atteinte intervient dans une relation de confiance, de dépendance, de soin ou d’accompagnement. Les situations de maltraitance peuvent être ponctuelles ou durables, intentionnelles ou non. Leur origine peut être individuelle, collective ou institutionnelle. Les violences et les négligences peuvent revêtir des formes multiples et associées au sein de ces situations." Cette définition juridique de la maltraitance a été ajouté au Code de l’action sociale et des familles avec la loi du 7 février 2022. La connaissance du cadre de cette loi et les méthode pour la respecter sont dès lors un enjeu majeur pour les professionnels de santé. La bientraitance est un mot qui s'impose dans l'accompagnement des personnes fragiles et vulnérables. Elle implique une réflexion éthique individuelle et collective sur le sens de la vie pendant la vieillesse, quel que soit l'état de santé, de fragilité. La maltraitance est une réalité complexe, un phénomène multiforme dont l’ampleur est difficile à appréhender. Elle est un mot fourre-tout qui peut devenir ambigu et difficile : Où commence la maltraitance ? Comment la repérer ? La prévenir ? Comment instaurer le concept de bienveillance. Le respect des droits et libertés des patients et/ou résidents et la prévention de toute forme de violence sont au cœur des préoccupations de l'ensemble des institutions des secteurs sanitaire, médico-social et social. Le plan de développement de la bientraitance et de renforcement de la lutte contre la maltraitance prévoit l'évaluation des établissements sur ces aspects. Les professionnels qui prennent en charge des personnes vulnérabilisées par l'âge, la maladie ou le handicap sont tenus de prévenir, dépister et agir face à des situations de maltraitance. Les manifestations de la maltraitance et ses causes, sont de natures très diverses : intervenant débordé, complexité des comportements individuels et familiaux, relations de dépendance… Pour éviter de basculer dans cette dimension, une des réponses est le professionnalisme des acteurs de la prise en charge. L’enjeu de cette formation est la sensibilisation par la pratique des stagiaires aux enjeux liées à la bientraitance. Cette formation comprendra un volet communicationnel ainsi qu’un focus sur les pratiques de soins. L’empathie des participants sera sollicitée pendant une séquence active basé sur le simulateur de vieillissement.

Objectifs de la formation

  • Connaître les besoins spécifiques de la personne âgée et/ou vulnérable
  • Définir, par le biais des articles de lois, les notions de violence, agressivité, négligences, abus, facteurs de maltraitance et connaître le cadre réglementaire
  • Identifier les situations à risque de maltraitance
  • Analyser les raisons pour lesquelles les soignants et les membres de la famille deviennent maltraitants ainsi que les conséquences de ces comportements sur leur vie professionnelle et personnelle
  • Permettre au soignant d’évaluer sa pratique au travail et ses comportements et réfléchir ensemble à la mise en œuvre de stratégies induisant des comportements bienveillants

Profil des bénéficiaires

Pour qui
  • Aide-soignant.e
  • Infirmier.e diplômé.e d'Etat
Pré-requis
  • Réaliser l’accompagnement et/ou les soins de personnes vulnérables

Contenu de la formation

  • En amont : Transmission de documents e-learning : cadre législatif et définitions.
    • Rappels théoriques
    • Contexte Juridique et sociétal
    • Le concept de La bientraitance
    • Définition de la notion de maltraitance à la personne
    • La violence et le cadre réglementaire
  • Jour 1 Étape 1 : Actions d’Analyse de Pratiques Professionnelles (durée approximative : 3h)
    • Évaluation des pratiques et des outils mis en place dans sa pratique au regard des recommandations de l’ANESM et de la HAS sur la base de cas cliniques apportés par les stagiaires
  • Etape 2 : Présentation des situations de maltraitance et des conséquences chez la personne vulnérable. (durée approximative : 3h30)
    • Parler de l’accueil (étape de l’entrée dans l’établissement)
    • Annonce de l’utilisation du simulateur de vieillissement
    • Les différentes formes de maltraitance
    • Les conséquences des comportements maltraitants chez la personne vulnérable
    • Perceptions et réactions des personnes âgées aux comportements maltraitants
  • JOUR 2 Étape 3 : Ressentir les effets du vieillissement par l’utilisation du simulateur de vieillesse (durée approximative : 3h30)
    • Test de la combinaison. Mise en situation des stagiaires.
  • Étape 4 : Action Suivi des Analyses de Pratiques et amélioration de la gestion des risques. La mise en place d’une démarche de bientraitance. (durée approximative : 3h30)
    • Réflexion Individuelle : Prendre conscience et réfléchir sur ses pratiques professionnelles.
    • Réflexion collective: Définir ou réévaluer les objectifs de soins personnalisés
    • Présentation des outils opérationnels pour la mise en œuvre d'une politique de bientraitance : ANESM, les fiches projets FORAP- HAS, le programme MOBIQUAL et la trousse bientraitance.
    • Mise en place de la bientraitance dans notre environnement socio-culturel.
  • JOUR 3 Étape 5 : Maltraitance et agressivité (durée approximative : 7h)
    • Qu’est ce qui provoque l’agressivité du patient ?
    • Causes des abus et négligences chez l’aidant naturel
    • Stratégies défensives
    • Être soignant au quotidien et détecter les sources de comportements maltraitants possibles
    • Les facteurs propices à l’instauration de rapports maltraitants
Équipe pédagogique

L'équipe pédagogique est pilotée par Karine BONET, Directrice Générale du CEPFOR accompagnée Emmanuel FOURQUET, assistant pédagogique. Notre CFA et organisme de formation est doté d'une référente handicap, Sabine ZANATTA que vous pouvez mobiliser pour aménager votre parcours.

Suivi de l'exécution et évaluation des résultats
  • Feuilles de présence.
  • Questions orales ou écrites (QCM).
  • Mises en situation.
  • Formulaires d'évaluation de la formation.
Ressources techniques et pédagogiques
  • Accueil des stagiaires dans une salle dédiée à la formation.
  • Documents supports de formation projetés.
  • Exposés théoriques
  • Etude de cas concrets
  • Quiz en salle
  • Mise à disposition en ligne de documents supports à la suite de la formation.
  • La combinaison de vieillissement

Qualité et satisfaction

Indicateurs de satisfaction et de suivi de la performance
Taux de satisfaction des apprenants
9,0/10
(13 avis)

Modalité de certifications

Résultats attendus à l'issue de la formation
  • Validation des acquis et compétences
Modalité d'obtention
  • Délivrance de certificat de réalisation

Capacité d'accueil

Entre 4 et 16 apprenants

Accessibilité

CEPFOR dispose d'une référente handicap que vous pouvez mobiliser pour adapter votre parcours.