Logo de l'organisme de formation

CEPFOR, Activ'acteur de Compétences

Représentation de la formation : Prévenir la maltraitance et promouvoir la bientraitance (3j)

Prévenir la maltraitance et promouvoir la bientraitance (3j)

Formation présentielle
Accessible
21 heures (3 jours)
Net de TVA
Se préinscrire
21 heures (3 jours)
Net de TVA
Se préinscrire
21 heures (3 jours)
Net de TVA
Se préinscrire

Formation créée le 16/01/2020. Dernière mise à jour le 11/04/2022

Version du programme: 1

Programme de la formation

"La maltraitance au sens du présent code vise toute personne en situation de vulnérabilité lorsqu’un geste, une parole, une action ou un défaut d’action compromet ou porte atteinte à son développement, à ses droits, à ses besoins fondamentaux ou à sa santé et que cette atteinte intervient dans une relation de confiance, de dépendance, de soin ou d’accompagnement. Les situations de maltraitance peuvent être ponctuelles ou durables, intentionnelles ou non. Leur origine peut être individuelle, collective ou institutionnelle. Les violences et les négligences peuvent revêtir des formes multiples et associées au sein de ces situations." Cette définition juridique de la maltraitance a été ajouté au Code de l’action sociale et des familles avec la loi du 7 février 2022. La connaissance du cadre de cette loi et les méthode pour la respecter sont dès lors un enjeu majeur pour les professionnels de santé. Le respect des droits et libertés des résidents et la prévention de toute forme de violence sont au cœur des préoccupations des instances tutélaires et de l'ensemble des institutions des secteurs sanitaire, médico-social et social. Le plan de développement de la bientraitance et de renforcement de la lutte contre la maltraitance de mars 2007 prévoit l'évaluation des établissements sur ces aspects depuis 2008. Les personnels qui prennent en charge des personnes vulnérabilisées par l'âge, la maladie ou le handicap sont tenus de prévenir, dépister et agir face à des situations de maltraitance. Les facteurs qui peuvent être à la source de ce phénomène sont multiples (vieillissement important, polypathologies, exigences accrues de la part des résidents et de leur famille, technicité importante des soins, effectifs insuffisants, formation professionnelle insuffisante, locaux inadaptés, stress professionnel ou personnel, manque de moyens en matériel, équipement, défaut organisationnel, manque de reconnaissance ...). Développer une politique de bientraitance consiste en une recherche permanente de la qualité du service et de la prise en charge que l'établissement et ses professionnels doivent aux publics accueillis.

Objectifs de la formation

  • Sensibiliser et informer sur les formes de maltraitance
  • Identifier les facteurs favorisant la maltraitance, les situations à risque et les causes de maltraitance
  • Repérer, anticiper et prévenir les situations génératrices de maltraitance
  • Appliquer le cadre règlementaire
  • Réfléchir en groupe à la mise en œuvre de stratégies induisant des comportements bienveillants

Profil des bénéficiaires

Pour qui
  • Aide-soignant.e
  • Infirmier.e diplômé.e d'Etat
Pré-requis
  • Prendre en soin des personnes en situation de dépendance

Contenu de la formation

  • JOUR 1 - Introduction (durée approximative : 30min)
    • Tour de table - Présentation des participants et de la formation
  • Etape 1 : La bientraitance (durée approximative : 1h)
    • Définition : Une démarche positive et de mémoire du risque
    • L'articulation de la notion de bientraitance avec la notion de maltraitance
  • Etape 2 : La maltraitance (durée approximative : 1h)
    • Définition de la notion de maltraitance à la personne : maltraitance active et maltraitance passive
    • Les composantes de la vulnérabilité : dépendance physique, psychologique, confusion et sénilité
    • Définitions des notions de violence physique ou psychique, d'agressivité, de maltraitance et de leurs frontières
    • Statistiques, importance de ce phénomène
  • Etape 3 : Les différentes formes de maltraitance (durée approximative : 1h)
    • Les violences physiques : coups, gifles, brûlures, soins brusques, mauvaises manipulations, contusions diverses, exigences d’efforts impossibles à effectuer…
    • Les violences psychologiques : insultes, cris, menaces, rejet, chantage, humiliation, irrespect, manque de considération, familiarité, infantilisation, abus d’autorité….
    • Violences financières : vols, extorsion de fonds, signature forcée, privation des moyens de paiement…Violences civiques : privation des droits élémentaires du citoyen, papiers
    • Violences médicamenteuses : abus de tranquillisants, privation des médicaments nécessaires
    • Les négligences actives et passives
  • Etape 4 : Les conséquences des comportements maltraitants chez la personne vulnérable (durée approximative : 1h)
    • Plaintes diverses, repli sur soi, glissement, dépression, accroissement de la dépendance, malaise, blessure (voire automutilation), chutes, troubles du comportement, résistance aux soins, peurs...
  • Etape 5 : Comment dépister la maltraitance (durée approximative : 1h)
    • Le test de dépistage mis au point par RIFVEL
    • Profil de la victime potentielle
    • Profil de la personne à risque
    • Comportements de la victime potentielle
    • Profil de l’abuseur
  • Etape 6 : Les facteurs propices à l'instauration de comportements maltraitants (durée approximative : 1h30)
    • Définition de la notion de maltraitance à la personne : maltraitance active et maltraitance passive
    • Les composantes de la vulnérabilité : dépendance physique, psychologique, confusion et sénilité
    • Définitions des notions de violence physique ou psychique, d'agressivité, de maltraitance et de leurs frontières
    • Statistiques, importance de ce phénomène
  • JOUR 2 - Etape 7 : La violence et le cadre règlementaire (durée approximative : 1h)
    • Lois du 4 mars 2002 et ses conséquences
    • Les conséquences juridiques en fonction des différentes situations de maltraitance
    • L’obligation de dénonciation - de signalement: article 434-3 du code pénal revu par l'arrêté d'avril 2009
    • Responsabilité civile et pénale du personnel
    • Les associations développant des centres d’écoute des maltraités (ALMA)
    • Le plan de développement de la bientraitance du 14 mars 2007
    • CIRCULAIRE N° DGCS/SD2A/2011/282 du 12 juillet 2011 relative au renforcement de la lutte contre la maltraitance et au développement de la bientraitance
    • Les recommandations de L'HAS
    • La référence 10, 9a et 13 a du manuel d'accréditation V2010
    • Le rôle de L’ANESM et ses recommandations : Présentation et appropriation de la recommandation des bonnes pratiques de L'ANESM: Les 4 repères de la bientraitance
  • Etape 8 : Les moyens institutionnels (durée approximative : 1h30
    • La mise en place d'un outil d'information de la hiérarchie de toute situation génératrice de maltraitance
    • La démarche qualité
    • Les enquêtes de satisfaction (résidents, familles; personnel)
    • Le registre des plaintes et des réclamations
    • Les réunions d'équipe
    • Le travail en équipe
    • Le projet de vie
    • Le projet de soins
    • Le projet individualisé
    • L’évaluation de l’activité et de la qualité des soins
    • L'évaluation des pratiques professionnelles
    • La formation
    • La création de groupes de paroles
  • Etape 9 : L'utilisation d'outils opérationnels pour la mise en œuvre d'une politique de bientraitance (durée approximative : 1h)
    • Documents de l’ANESM, les fiches projets FORAP- HAS, le programme MOBIQUAL et la trousse bientraitance
    • Le guide de gestion des risques de maltraitance en établissements
    • L’analyse régulière des risques de maltraitance par le biais des questionnaires de l'ANESM
  • Etape 10 : Les attitudes de tous pour une démarche bientraitante : Les attitudes professionnelles (durée approximative : 2h)
    • Le rôle du soignant, de l’équipe éducative et de tous dans le dépistage de la violence et l’importance du travail en équipe : l'identification des personnels à risques et la prise de mesures de supervision nécessaires
    • La création d’un environnement et d’un contact sécurisant
    • Le prendre soin
    • La communication verbale et non verbale
    • La Communication au sein de l’équipe : groupe de paroles et transmissions
    • L’écoute de la famille
    • Gestion du stress et des émotions
    • La gestion des situations difficiles : délires, agitations, cris…
    • Le respect de quelques modalités relationnelles
  • Etape 11 : Sur le plan extérieur à l'établissement (durée approximative : 1h30)
    • L’implication des familles et la mise en place d'une communication régulière sur la vie à /et de l'établissement
    • Utiliser les réseaux de bénévoles pour l'écoute et l'accompagnement des personnes âgées/ Handicapées ainsi que les enfants
    • Connaître les recours possibles (Numéro vert, procureur de la république, gendarmerie police)
  • JOUR 3 - Etape 12 : Retour sur les expériences en établissement (durée approximative : 3h30)
    • Exposé des expériences des participants
    • Retour sur les difficultés
    • Recherche de pistes d’amélioration
  • Etape 13 : Les apports de la CNCPH de 2019 : une nouvelle approche de la bientraitance et de la maltraitance (durée approximative : 3h)
    • Les grands axes de réflexion :
    • • Comprendre le phénomène de maltraitance
    • • Réagir collectivement à tout événement indésirable
    • • Prévenir la maltraitance par une « bientraitance » centrée sur les droits de la personne et le soutient à ses accompagnants
    • Brainstorming : mettre en pratique ces principes en établissement ?
    • Etude de cas : réflexion en groupe
  • Conclusion (durée approximative : 30min)
    • Tours de table de clôture
Équipe pédagogique

L'équipe pédagogique est pilotée par Karine BONET, Directrice Générale du CEPFOR accompagnée d’Emmanuel FOURQUET, assistant pédagogique. Notre CFA et organisme de formation est doté d'une référente handicap, Sabine ZANATTA que vous pouvez mobiliser pour aménager votre parcours.

Suivi de l'exécution et évaluation des résultats
  • Feuilles de présence.
  • Questions orales ou écrites (QCM).
  • Mises en situation.
  • Formulaires d'évaluation de la formation.
Ressources techniques et pédagogiques
  • Accueil des stagiaires dans une salle dédiée à la formation.
  • Documents supports de formation projetés.
  • Exposés théoriques
  • Etude de cas concrets
  • Quiz en salle
  • Mise à disposition en ligne de documents supports à la suite de la formation.

Qualité et satisfaction

Indicateurs de satisfaction et de suivi de la performance

Modalité de certifications

Résultats attendus à l'issue de la formation
  • Validation des acquis et compétences
Modalité d'obtention
  • Délivrance d'un certificat de réalisation

Capacité d'accueil

Entre 4 et 12 apprenants

Accessibilité

CEPFOR dispose d'une référente handicap que vous pouvez mobiliser pour adapter votre parcours.