Logo de l'organisme de formation

CEPFOR, Activ'acteur de Compétences

Représentation de la formation : La bientraitance en ESMS

La bientraitance en ESMS

Formation présentielle
Accessible
Taux de satisfaction :
9,1/10
(12 avis)
14 heures (2 jours)
Net de TVA
Se préinscrire
14 heures (2 jours)
Net de TVA
Se préinscrire
14 heures (2 jours)
Cette formation est gratuite.
Se préinscrire

Formation créée le 14/09/2020. Dernière mise à jour le 11/04/2022

Version du programme: 1

Programme de la formation

"La maltraitance au sens du présent code vise toute personne en situation de vulnérabilité lorsqu’un geste, une parole, une action ou un défaut d’action compromet ou porte atteinte à son développement, à ses droits, à ses besoins fondamentaux ou à sa santé et que cette atteinte intervient dans une relation de confiance, de dépendance, de soin ou d’accompagnement. Les situations de maltraitance peuvent être ponctuelles ou durables, intentionnelles ou non. Leur origine peut être individuelle, collective ou institutionnelle. Les violences et les négligences peuvent revêtir des formes multiples et associées au sein de ces situations." Cette définition juridique de la maltraitance a été ajouté au Code de l’action sociale et des familles avec la loi du 7 février 2022. La connaissance du cadre de cette loi et les méthode pour la respecter sont dès lors un enjeu majeur pour les professionnels de santé. La bientraitance est un mot qui s'impose dans l'accompagnement des personnes fragiles et vulnérables. Elle implique une réflexion éthique individuelle et collective sur le sens de la vie pendant la vieillesse, quel que soit l'état de santé, de fragilité. La maltraitance est une réalité complexe, un phénomène multiforme dont l’ampleur est difficile à appréhender. Elle est un mot fourre-tout qui peut devenir ambigu et difficile : Où commence la maltraitance ? Comment la repérer ? La prévenir ? Comment instaurer le concept de bienveillance. Le respect des droits et libertés des patients et/ou résidents et la prévention de toute forme de violence sont au cœur des préoccupations de l'ensemble des institutions des secteurs sanitaire, médico-social et social. Le plan de développement de la bientraitance et de renforcement de la lutte contre la maltraitance de mars 2007 prévoit l'évaluation des établissements sur ces aspects. Les professionnels qui prennent en charge des personnes vulnérabilisées par l'âge, la maladie ou le handicap sont tenus de prévenir, dépister et agir face à des situations de maltraitance. Les manifestations de la maltraitance et ses causes, sont de nature très diverse : intervenant débordé, complexité des comportements individuels et familiaux, relations de dépendance… Pour éviter de basculer dans cette dimension, une des réponses est le professionnalisme des acteurs de la prise en charge.

Objectifs de la formation

  • Identifier les conditions de la mise en œuvre d'une démarche de bientraitance et de prévention des situations à risque de maltraitance
  • Améliorer le repérage des situations à risques et les conduites à tenir en institution
  • Communiquer les éléments principaux de la recommandation de l'ANESM sur la Bientraitance et son implication dans l’évaluation externe ou la certification
  • Définir la procédure à suivre en cas de maltraitance (plan pratique et juridique)
  • Mettre en place des actions collectives pour remédier aux situations de maltraitance

Profil des bénéficiaires

Pour qui
  • Aide-soignant.e
  • Infirmier.e diplômé.e d'Etat
  • Personnel encadrant
Pré-requis
  • Travailler auprès de publics fragiles

Contenu de la formation

  • JOUR 1 Analyse de Pratiques Professionnelles (durée approximative : 1h)
    • Présentation de la formation
    • Tour de table support à la séquence d’analyse des pratiques professionnelles (APP) :
    • o Echanges autour des cas présentés par les stagiaires
    • o Identification des questionnements ou d’une problématique auxquels la séquence formative répondra
  • 1. Approche générale de la bientraitance (durée approximative : 2h)
    • Définitions et statistiques :
    • o Aspect éthique
    • o Aspect juridique
    • Risques inhérents à l'instauration de rapports maltraitants en institution :
    • o facteurs individuels
    • o facteurs institutionnels
  • 2. Les différents aspects de la bientraitance selon la RBBP de l’ANESM (durée approximative : 2h)
    • Écoute et disponibilité :
    • o soin relationnel (Projet de vie individualisé)
    • Respect de la personne dans le cadre de la loi du 2/2002 :
    • o de ses valeurs
    • o de ses croyances
    • o de ses choix de vie
    • o de ses liens sociaux
    • Recherche du maintien et du développement de l'autonomie.
    • Recherche d'un environnement adapté.
    • Exigence de professionnalisme.
  • 3. Méthode et analyse des bonnes pratiques de bientraitance (durée approximative : 2h)
    • Repère et analyse de situations à risques.
  • JOUR 2 4. Évaluer les risques potentiels de maltraitance en institution (durée approximative : 2h)
    • Risques liés aux conditions d'installation
    • Risques liés aux conditions d'organisation
    • Risques liés aux conditions de prise en charge
  • 5. Axes d'amélioration pour développer une pratique bientraitance (durée approximative : 2h)
    • Les outils institutionnels au service de la bientraitance (Lois, chartes, projets, dossier de soins…les connaître, les utiliser et les évaluer)
    • Les conditions d’un signalement (Interne et externe)
    • Les droits de la personne, les relations de civilités dans les établissements.
  • 6. Élaboration de la charte Bientraitance par la mise en place d’une démarche de bientraitance (durée approximative : 2h)
    • Utilisation des RBPP pour la mise en place d’objectifs d’amélioration de la bientraitance
    • Utilisation de la Charte Nationale en Gérontologie établie en 1997 (14 Principes généraux)
    • Aide à l’élaboration d’une Charte institutionnelle en 10 points principaux
  • Suivi et amélioration des pratiques (durée approximative : 1h)
    • Temps de réflexion ciblé pour chaque participant permettant d’identifier ses propres actions d’amélioration au sein de ses pratiques professionnelles (fiche « Bilan individuel d’activité »)
Équipe pédagogique

L'équipe pédagogique est pilotée par Karine BONET, Directrice Générale du CEPFOR accompagnée d’Emmanuel FOURQUET, assistant pédagogique. Notre CFA et organisme de formation est doté d'une référente handicap, Sabine ZANATTA que vous pouvez mobiliser pour aménager votre parcours.

Suivi de l'exécution et évaluation des résultats
  • Feuilles de présence.
  • Questions orales ou écrites (QCM).
  • Mises en situation.
  • Formulaires d'évaluation de la formation.
Ressources techniques et pédagogiques
  • Accueil des stagiaires dans une salle dédiée à la formation.
  • Documents supports de formation projetés.
  • Exposés théoriques
  • Etude de cas concrets
  • Quiz en salle
  • Mise à disposition en ligne de documents supports à la suite de la formation.

Qualité et satisfaction

Indicateurs de satisfaction et de suivi de la performance
Taux de satisfaction des apprenants
9,1/10
(12 avis)

Modalité de certifications

Résultats attendus à l'issue de la formation
  • Validation des acquis et compétences
Modalité d'obtention
  • Délivrance d'un certificat de réalisation

Capacité d'accueil

Entre 4 et 12 apprenants

Accessibilité

CEPFOR dispose d'une référente handicap que vous pouvez mobiliser pour adapter votre parcours.