Logo de l'organisme de formation

CEPFOR, Activ'acteur de Compétences

Représentation de la formation : Intimité et sexualité des personnes âgées en EHPAD

Intimité et sexualité des personnes âgées en EHPAD

Formation présentielle
Accessible
14 heures (2 jours)
Net de TVA
Se préinscrire
14 heures (2 jours)
Net de TVA
Se préinscrire
14 heures (2 jours)
Cette formation est gratuite.
Se préinscrire

Formation créée le 22/09/2020. Dernière mise à jour le 20/01/2022

Version du programme: 1

Programme de la formation

Vivre accompagné, entouré, vivre notre sexualité est au cœur de l’Humain. Être humain, c’est être immergé dans une énergie vitale qui nous relie au monde des vivants. Jusqu’à notre dernier souffle. Être humain, c’est aussi permettre à la personne dont nous avons la charge et la responsabilité de s’épanouir et de rester dans le flux vivant de la sexualité. Un autre aspect de la vie d’un couple est celui de la parentalité. Pourquoi une personne handicapée ne pourrait pas avoir le désir de concevoir, élever et aimer un enfant ? Quelles sont les difficultés que rencontrent ces personnes ? Chaque établissement, chaque institution a aujourd’hui le devoir et la responsabilité d’intégrer le droit et la reconnaissance de la vie affective et sexuelle dans le projet individuel ainsi que dans le projet d’établissement. Du fait de l’évolution de la société et de nos propres représentations, les institutions ont désormais la charge et la responsabilité d’intégrer et de gérer le droit et la reconnaissance de leur vie affective et sexuelle dans le projet individuel ainsi que dans le projet d’établissement. Le droit à la vie affective et sexuelle en institution pose une vraie question d’éthique qui reste toujours un sujet sensible. Comment trouver le juste milieu ? Le rôle et la mission de l’institution est de protéger les usagers faces aux abus sexuels ou maltraitances. Ces actes sont soumis à la responsabilité juridique et pénale des directeurs et sont contre l’essence même de la loi du 2 janvier 2002, du droit au respect de la vie privée, et de la dignité. Toutefois, les modalités d’exercice de ce droit sont problématiques. Comment peut-on respecter ce droit en institution ? Quels risques prennent les institutions et le personnel ? Quelle richesse gagne-t-on si on accompagne la sexualité des usagers ?

Objectifs de la formation

  • Comprendre et accepter le droit de la vie privée de la personne âgée sur le registre de sa vie affective voire de sa vie sexuelle
  • Étudier les différents aspects liés au vieillissement pour mieux l’appréhender au quotidien dans l’institution
  • Adapter son comportement à titre personnel et professionnel
  • Réfléchir et intégrer la prise en compte de la vie affective et de la sexualité de la personne âgée dans le projet institutionnel

Profil des bénéficiaires

Pour qui
  • Aide-soignant.e
  • Infirmier.e diplômé.e d'Etat
Pré-requis
  • Etre soignant en EHPAD

Contenu de la formation

  • Jour 1 Introduction (40 min)
    • Présentations générales du formateur et des participants
    • Échanges autour d’expériences, des attentes, des représentations et de questions présentées par les stagiaires
    • État des lieux des Pratiques Professionnelles
  • Poser le cadre d’intervention/Rappel des textes fondamentaux (20 min)
    • 02/01/2002 : Respect de la dignité, intégrité, vie privée, intimité, sécurité
    • 05/03/2007 : protection juridique des majeurs vulnérables
  • Les représentations de la sexualité (40 min)
    • Travail sur les représentations individuelles et collectives de la sexualité humaine
    • Travail individuel et collectif à partir de mots déclencheurs sur la sexualité et nécessitant confrontation, positionnement et consensus dans le but de définir la sexualité dans son humanité
    • Exploitation et référencement des apports
    • Impact des représentations dans la pratique professionnelle
  • Approches interculturelle de la sexualité (50 min)
    • Les philosophes
    • Les grandes religions (Juive, chrétienne, musulmane, bouddhiste, animiste …)
    • D’un point de vue sociologique
  • La norme "santé sexuelle et droits humains" (30 min)
    • Droits sexuels et droits de l’Homme
    • Santé sexuelle, santé reproductive et identification de genre
  • Mener une réflexion éthique de façon simple (40 min)
    • Démarche éthique face à la demande d’un résident
    • Démarche et accompagnement éthique
  • Brève approche juridique (20 min)
    • Violences sexuelles : épidémiologie, modalités de signalement, principes de prise en charge
    • Les agressions sexuelles
    • Risque sexuel et principe de prévention
  • Approche Bio/Psycho/Sociale de la sexualité (50 min)
    • Biologie
    • Sociologie
    • Psychologie
    • Construction de la sexualité humaine
  • Les approches cliniques : spécificité de la sexualité des personnes âgées et les pathologies médicales (1h20)
    • Le poids du vieillissement pathologique sur la sexualité
    • Analyser la mobilité
    • Maladies chroniques
    • Difficultés sexuelles féminines
    • Difficultés masculines
    • Sexualité et maladies neurodégénératives
    • Sexualité et dépression de la personne âgée
  • Y a-t-il consentement ? éternelle question des agents (1h20)
    • Analyser les faits ?
    • Quelles sont ses réactions pendant les faits ?
    • Avec quels mots le résident s’exprime ?
    • Avec quelles émotions ?
    • Pourquoi en parle-t-il, et à qui ?
    • Quelle est sa communication non verbale ?
  • Jour 2 Améliorer la communication avec la personne âgée pour aborder la sexualité de façon respectueuse et bienveillante (50 min)
    • Identifier ses attentes ses désirs, savoir en parler avec lui
    • Développer l’écoute active de l’entretien, la relation d’aide
    • Les concepts de la communication ; langage verbal, non verbal et para verbal
    • Les niveaux de la relation
    • Les techniques d’entretien
    • Le reflet, la reformulation, les silences, la focalisation, le feed-back, la confrontation
  • Réduire la difficulté de la sexualité au quotidien dans la relation de soin (50 min)
    • L’érotisation des soins et/ou des prises en charge
    • Que faire pendant la toilette si un résident est en érection
    • Le positionnement professionnel et personnel
    • Que faire avec une résidente qui se blesse avec des objets mal appropriés
  • Les arguments à mettre en avant auprès des familles (30min)
    • Rappel des droits individuels
    • Rassurer sur les compétences professionnelles de l’équipe et de la direction pour repérer les comportements à caractères sexuels
    • Savoir les traiter avec respect les évènements.
  • Les pistes d’accompagnement pour l’équipe (30 min)
    • Impliquer l’équipe soignante, IDE, AS à repérer les signes biologiques qui pourraient alerter de l’inconfort ou de gène physique du résident (rougeur/perte/infection urinaire)
    • Impliquer l’équipe d’animation AMP, Psychologue. Les inciter à mettre en place des ateliers ludiques autour de la vie affective, et la sexualité
    • Argumenter sur le bienfait de la sexualité sur la santé psychique. Mettre en place des activités de rencontre avec les autres, pour faire aux sentiments de solitude
    • Faire intervenir l’ergothérapeute et kinésithérapeute dans la chambre des résidents, pour vérifier la sécurité, améliorer le confort
  • Les pistes d’accompagnement pour le CVS (20 min)
    • Apporter au CVS les documents de référence pour les faire participer à l’amélioration des documents institutionnels
  • Les pistes d’accompagnement pour la direction (30 min)
    • Proposer à la direction de faire figurer le droit à la sexualité dans le contrat de séjour, la charte, livret d’accueil, règlement intérieur, projet d’établissement
    • Savoir proposer les acquis de la formation pour travailler sur le projet
  • Envisager l’avenir de la vie affective et sexuelle en EHPAD (1h30)
    • Anticiper la prise en soin en EHPAD des ainés porteurs du VIH
    • Approche canadienne de sexo-gérontologie
    • Présentation des concepts clés comme la pensée post-formelle comme quoi la réalisation de soi témoigneraient des manifestations cognitives et affectives qui devraient se produire chez les personnes âgées
  • Mettre en place des projets dans sa structure (1h15)
    • Mise en œuvre des apports théoriques dans sa structure
    • Modification des documents institutionnels
  • Conclusion (45min)
    • Tour de table
    • Évaluation de la formation
Équipe pédagogique

L'équipe pédagogique est pilotée par Karine BONET, Directrice Générale du CEPFOR accompagnée d’Emmanuel FOURQUET, assistant pédagogique. Notre CFA et organisme de formation est doté d'une référente handicap, Sabine ZANATTA que vous pouvez mobiliser pour aménager votre parcours.

Suivi de l'exécution et évaluation des résultats
  • Feuilles de présence.
  • Questions orales ou écrites (QCM).
  • Mises en situation.
  • Formulaires d'évaluation de la formation.
Ressources techniques et pédagogiques
  • Accueil des stagiaires dans une salle dédiée à la formation.
  • Documents supports de formation projetés.
  • Exposés théoriques
  • Etude de cas concrets
  • Quiz en salle
  • Mise à disposition en ligne de documents supports à la suite de la formation.

Qualité et satisfaction

Indicateurs de satisfaction et de suivi de la performance

Modalité de certifications

Résultats attendus à l'issue de la formation
  • Validation des acquis et compétences
Modalité d'obtention
  • Délivrance d'un certificat de réalisation

Capacité d'accueil

Entre 4 et 12 apprenants

Accessibilité

CEPFOR dispose d'une référente handicap que vous pouvez mobiliser pour adapter votre parcours.