Logo de l'organisme de formation

CEPFOR, Activ'acteur de Compétences

Représentation de la formation : Les fondamentaux du management en SAAD : mission du responsable service et rôle de l'encadrement dans la prévention et le traitement de la maltraitance à domicile (4J)

Les fondamentaux du management en SAAD : mission du responsable service et rôle de l'encadrement dans la prévention et le traitement de la maltraitance à domicile (4J)

Formation présentielle
Accessible
28 heures (4 jours)
Net de TVA
Se préinscrire
28 heures (4 jours)
Net de TVA
Se préinscrire
28 heures (4 jours)
Net de TVA
Se préinscrire

Formation créée le 15/02/2021. Dernière mise à jour le 9/05/2022

Version du programme: 1

Programme de la formation

"La maltraitance au sens du présent code vise toute personne en situation de vulnérabilité lorsqu’un geste, une parole, une action ou un défaut d’action compromet ou porte atteinte à son développement, à ses droits, à ses besoins fondamentaux ou à sa santé et que cette atteinte intervient dans une relation de confiance, de dépendance, de soin ou d’accompagnement. Les situations de maltraitance peuvent être ponctuelles ou durables, intentionnelles ou non. Leur origine peut être individuelle, collective ou institutionnelle. Les violences et les négligences peuvent revêtir des formes multiples et associées au sein de ces situations." Cette définition juridique de la maltraitance a été ajouté au Code de l’action sociale et des familles avec la loi du 7 février 2022. La connaissance du cadre de cette loi et les méthode pour la respecter sont dès lors un enjeu majeur pour les professionnels de santé. Les missions et compétences de responsable de service en SAAD, s’exercent au cœur du lien social et des solidarités. Assurant des fonctions : - de management de proximité, - de représentation du SAAD, sous délégation de la Direction, dans les participations aux différents projets, avec les équipes, les familles, et les partenaires, - de la coordination d'une équipe d'intervenants à domicile, La/le responsable de service a la mission : - de gérer et garantir la meilleure qualité de service, ou prestation, pour les personnes accompagnées, - avec un objectif central de prévention et de traitement de la maltraitance à domicile. Elle/il joue un rôle pivot entre les personnes aidées, leur famille, les intervenant.e.s à domicile qu’elle/il encadre et coordonne, et la direction de la structure. Cette formation vise à apporter : - des connaissances, - des compétences techniques et transversales, liées au métier, sur des dynamiques relationnelles, d'animation, d'analyse, ou encore d'innovation, - en lien avec les RBPP de l’HAS : - RBPP de l’HAS/ANESM : Mission du responsable de service et rôle de l’encadrement dans la prévention et le traitement de la maltraitance à domicile- septembre 2009 - RBPP de l’HAS/l’ANESM : La bientraitance : définition et repères pour la mise en œuvre septembre 2008 - RBPP de l’HAS/ANESM : La bientraitance définition et repères pour la mise en œuvre septembre 2008 - RBPP de l’HAS/ ANESM : Le questionnement éthique dans les établissements et services sociaux et médico-sociaux juin 2010

Objectifs de la formation

  • Mener sa mission au regard de la règlementation et des recommandations en vigueur
  • Participer à la mise en œuvre d’une dynamique collective avec bienveillance et dans une visée de prévention de la maltraitance
  • Mettre en place une organisation et des pratiques d’encadrement favorisant la prévention de la maltraitance
  • Développer la cohésion pour favoriser l’adhésion, l’action, et prévenir l’usure professionnelle
  • Savoir se positionner pour prévenir et réguler le conflit
  • Mettre en place des dispositifs et outils de repérage des risques et de détection des situations de maltraitance
  • Organiser un traitement systématique des faits de maltraitance

Profil des bénéficiaires

Pour qui
  • Responsables de services de SAAD
  • Professionnels, occupant ou projetant d’occuper des fonctions de coordination/animation fonctionnelles ou hiérarchiques d’équipe ou de projets
Pré-requis
  • Justifier d’une expérience d’encadrement en SAAD

Contenu de la formation

  • JOUR 1 - Accueil, et introduction de la formation : (durée approximative 30’)
    • Prérequis, objectifs, durée, modalité et délais d’accès, logistique, plan détaillé, méthode mobilisée, modalités d’évaluations, et réponses aux besoins individuels des stagiaires.
  • Politiques sociales au regard de la bientraitance et de la prévention de la maltraitance. (Durée approximative 3h00)
    • Maîtriser le cadre juridique et comprendre les enjeux des Recommandations de Bonnes Pratiques Professionnelles, (RBPP) de l’HAS, applicables au sein de la structure
    • La responsabilité juridique des responsables de service dans les situations de maltraitance
    • Définitions de la maltraitance
    • Principes éthiques et positionnements du management
    • Modalités mises en œuvre - Méthode Affirmative : à partir d’une présentation power point, fournissant les apports techniques de bases pour aborder le cadre juridique et les RBPP de l’HAS en lien avec la thématique de la mission du responsable de service dans la prévention de la maltraitance à domicile et libérant les professionnels d’une prise de note. - Méthode Interrogative : la formatrice anime les réflexions croisées sur les principes éthiques et le positionnement des encadrant du service d’aide et d’accompagnement à domicile, afin d’en favoriser une appropriation des enjeux, individuels et collectifs. - Méthode d’évaluation de l’objectif : l’acquisition de l’objectif opérationnel sera validée par une évaluation formalisée sous forme de questionnaire, dans lequel les questions posées seront clairement reliées à l’objectif opérationnel à atteindre. - Un même questionnaire sera posé en amont de la formation et en aval de chaque module lié à un, objectif opérationnel + compétences un corrigé concernant les acquisitions de savoirs, en sera réalisé collectivement avec les professionnels formés et leur sera remis, à l’issue de la formation. - les différents supports de seront mis à disposition des professionnels sur notre plateforme numérique.
  • Le rôle de l’encadrement en matière de prévention et de traitement de la maltraitance. (Durée approximative 3h30)
    • Réflexion sur les risques de maltraitance spécifiques du service : - les risques liés aux fondements du projet de service ; - les risques liés à la structuration et à l’organisation de l’offre de service ; - les risques liés aux professionnels en poste ; - les risques liés à la fragilité des bénéficiaires ; - les risques spécifiques liés au contexte du domicile.
    • Se positionner en tant que coordonnateur de l’action, renforcer l’agir professionnel en faveur de la bientraitance
    • Participer à inscrire la Bientraitance dans le projet institutionnel pour développer une culture professionnelle au sein du service
    • Faire preuve d’un leadership bienveillant dans la gestion, l’animation, la coordination d’équipes et identifier les limites de sa mission
    • Favoriser une connaissance des risques par les usagers et leurs proches
    • Le leadership transformationnel pour animer la politique en faveur de la bientraitance et de la prévention de la maltraitance de l’établissement
    • Évaluer les actions au regard des objectifs pour donner du sens
    • Synthèse du jour 1
    • Modalités mises en œuvre - Méthode Affirmative : à partir d’une présentation power point, fournissant les apports techniques de bases pour aborder le rôle de l’encadrement en matière de prévention et de traitement de la maltraitance et libérant les professionnels d’une prise de note. - Méthode Interrogative : la formatrice anime les réflexions croisées sur les risques de maltraitance spécifiques du service, afin d’en favoriser une appropriation des enjeux, individuels et collectifs. - Méthode d’évaluation de l’objectif : l’acquisition de l’objectif opérationnel sera validée par une évaluation formalisée sous forme de questionnaire, dans lequel les questions posées seront clairement reliées à l’objectif opérationnel à atteindre. - Un même questionnaire sera posé en amont de la formation et en aval de chaque module lié à un, objectif opérationnel + compétences un corrigé concernant les acquisitions de savoirs, en sera réalisé collectivement avec les professionnels formés et leur sera remis, à l’issue de la formation. - les différents supports de seront mis à disposition des professionnels sur notre plateforme numérique.
  • JOUR 2 - Accueil, et introduction de la formation : (durée approximative 30’)
    • Prérequis, objectifs, durée, modalité et délais d’accès, logistique, plan détaillé, méthode mobilisée, modalités d’évaluations, et réponses aux besoins individuels des stagiaires
  • Prendre part à la démarche institutionnelle de prévention : (durée approximative 3h00)
    • Fixer des responsabilités précises à tous les professionnels
    • Aménager des rythmes et une organisation du travail
    • Veiller à ce que le règlement de fonctionnement soit garant des libertés fondamentales
    • Mettre en place des dispositifs d’analyse des pratiques
  • Proposer des outils à l’appui de la démarche de prévention : (durée approximative 3h30)
    • Structurer la transmission d’informations concernant l’usager (le dossier de l’usager, le support de liaison au domicile)
    • Formaliser avec les professionnels les conduites à tenir (en cas : de maltraitance, de traitement des plaintes, de réclamations et événements indésirables)
    • Formaliser avec les professionnels la procédure de gestion de crise.
    • Synthèse du jour 2
    • Modalités mises en œuvre - Méthode Affirmative : à partir d’une présentation power point, fournissant les apports techniques de bases pour aborder les outils à l’appui de la démarche de prévention et libérant les professionnels d’une prise de note. - Méthode Interrogative : la formatrice anime les réflexions croisées sur les outils à l’appui de la démarche de prévention de la maltraitance du service, afin d’en favoriser une appropriation des enjeux, individuels et collectifs. - Méthode d’évaluation de l’objectif : l’acquisition de l’objectif opérationnel sera validée par une évaluation formalisée sous forme de questionnaire, dans lequel les questions posées seront clairement reliées à l’objectif opérationnel à atteindre. - Un même questionnaire sera posé en amont de la formation et en aval de chaque module lié à un, objectif opérationnel + compétences un corrigé concernant les acquisitions de savoirs, en sera réalisé collectivement avec les professionnels formés et leur sera remis, à l’issue de la formation. - les différents supports de seront mis à disposition des professionnels sur notre plateforme numérique.
  • Accueil, et introduction de la formation : (durée approximative 30’)
    • Prérequis, objectifs, durée, modalité et délais d’accès, logistique, plan détaillé, méthode mobilisée, modalités d’évaluations, et réponses aux besoins individuels des stagiaires.
  • Fixer le cap en restant à l’écoute des professionnels et des usagers pour piloter les actions, animer l’équipe, et satisfaire les usagers de manière ajustée et bienveillante : durée approximative 3h00)
    • Le rôle de « facilitateur » du cadre opérationnel
    • En quoi la reconnaissance des compétences des usagers et des talents de l’équipe contribue-t-elle à les motiver ?
    • Réflexion sur l’aménagement du contenu professionnel pour prévenir le risque d’usure professionnelle
    • Organiser le travail et s’organiser soi-même
    • Modalités mises en œuvre - Méthode Affirmative : à partir d’une présentation power point, fournissant les apports techniques de bases pour aborder les outils à l’appui de la démarche de prévention et libérant les professionnels d’une prise de note. - Méthode Interrogative : la formatrice anime les réflexions croisées sur les outils à l’appui de la démarche de prévention de la maltraitance du service, afin d’en favoriser une appropriation des enjeux, individuels et collectifs. - Méthode d’évaluation de l’objectif : l’acquisition de l’objectif opérationnel sera validée par une évaluation formalisée sous forme de questionnaire, dans lequel les questions posées seront clairement reliées à l’objectif opérationnel à atteindre. - Un même questionnaire sera posé en amont de la formation et en aval de chaque module lié à un, objectif opérationnel + compétences un corrigé concernant les acquisitions de savoirs, en sera réalisé collectivement avec les professionnels formés et leur sera remis, à l’issue de la formation. - les différents supports de seront mis à disposition des professionnels sur notre plateforme numérique.
  • Mettre en œuvre un encadrement disponible, et réactif qui fasse référence en matière de respect du droit et des personnes : (durée approximative 3h30)
    • Réflexion sur les modalités du SAAD de protection les professionnels par rapport à toute atteinte à leurs droits fondamentaux
    • Gérer la résistance au changement
    • Comment gérer les conflits, en mettant en place une relation d’aide ?
    • Savoir dire non sans créer un conflit de personne
    • Comprendre les typologies comportementales, pour mieux se connaitre et s’adapter aux personnalités de ses collègues des usagers
    • Synthèse du jour 3
    • Modalités mises en œuvre - Méthode Affirmative : à partir d’une présentation power point, fournissant les apports techniques de bases pour aborder les outils à l’appui de la démarche de prévention et libérant les professionnels d’une prise de note. - Méthode Interrogative : la formatrice anime les réflexions croisées sur les outils à l’appui de la démarche de prévention de la maltraitance du service, afin d’en favoriser une appropriation des enjeux, individuels et collectifs. - Méthode d’évaluation de l’objectif : l’acquisition de l’objectif opérationnel sera validée par une évaluation formalisée sous forme de questionnaire, dans lequel les questions posées seront clairement reliées à l’objectif opérationnel à atteindre. - Un même questionnaire sera posé en amont de la formation et en aval de chaque module lié à un, objectif opérationnel + compétences un corrigé concernant les acquisitions de savoirs, en sera réalisé collectivement avec les professionnels formés et leur sera remis, à l’issue de la formation. - les différents supports de seront mis à disposition des professionnels sur notre plateforme numérique.
  • JOUR 4 - Accueil, et introduction de la formation : (durée approximative 30’)
    • Prérequis, objectifs, durée, modalité et délais d’accès, logistique, plan détaillé, méthode mobilisée, modalités d’évaluations, et réponses aux besoins individuels des stagiaires.
  • Réflexion sur les dispositifs et outils de repérage des risques de maltraitance à l’œuvre dans le SAAD : (durée approximative 3h)
    • Vigilance sur les alertes
    • Instances permettant un regard pluriel des situations
    • Mettre en place des outils performants d’observation et de transmission des informations et engager des actions pour harmoniser la représentation de la maltraitance chez les professionnels
    • Organiser un recueil d’information direct auprès des usagers et les associer à l’amélioration continue des pratiques et à la lutte contre la maltraitance
    • Modalités mises en œuvre - Méthode Affirmative : à partir d’une présentation power point, fournissant les apports techniques de bases pour aborder les dispositifs et outils de repérage des risques de maltraitance à l’œuvre dans le SAAD et libérant les professionnels d’une prise de note. - Méthode Interrogative : la formatrice anime les réflexions croisées sur les dispositifs et outils de repérage des risques de maltraitance à l’œuvre dans le SAAD, afin d’en favoriser une appropriation des enjeux, individuels et collectifs. - Méthode d’évaluation de l’objectif : l’acquisition de l’objectif opérationnel sera validée par une évaluation formalisée sous forme de questionnaire, dans lequel les questions posées seront clairement reliées à l’objectif opérationnel à atteindre. - Un même questionnaire sera posé en amont de la formation et en aval de chaque module lié à un, objectif opérationnel + compétences un corrigé concernant les acquisitions de savoirs, en sera réalisé collectivement avec les professionnels formés et leur sera remis, à l’issue de la formation. - les différents supports de seront mis à disposition des professionnels sur notre plateforme numérique.
  • La procédure de traitement des maltraitances : (durée approximative 3h30)
    • Le traitement des maltraitances commises par des professionnels :
    • - Réflexion en place sur les outils et supports en place de la LOI n° 2002-2 du 2 janvier 2002 rénovant l'action sociale et médico-sociale et de la LOI n° 2019-486 du 22 mai 2019 relative à la croissance et la transformation des entreprises ; règlement de fonctionnement, règlement intérieur PI2A
    • - Être réactif à chaque fait de maltraitance
    • - En cas d’énonciation de maltraitance grave, avérée ou supposée, recueillir les faits ; protéger et accompagner la victime présumée
    • - La mise en place de mesures disciplinaires en veillant à garantir la présomption d’innocence
    • - Communiquer et avoir une approche pédagogique autour de faits de maltraitance avérés
    • Le traitement des maltraitances commises par des proches de l’usager :
    • - Recueil des faits, croisement des informations et signalement ;
    • - Mettre en œuvre une action concertée entre les différentes parties en présence et faire un signalement aux autorités judiciaires
    • - Informer l’usager de la démarche entreprise par le service
    • - L’accompagnement de l’usager après le signalement, le suivi de la procédure, et la protection des professionnels
    • Synthèse et évaluation de la formation
    • Modalités mises en œuvre - Méthode Affirmative : à partir d’une présentation power point, fournissant les apports techniques de bases pour organiser un traitement systématique des faits de maltraitance dans le SAAD et libérant les professionnels d’une prise de note. - Méthode Interrogative : la formatrice anime les réflexions croisées sur organiser le traitement des faits de maltraitance dans le SAAD, afin d’en favoriser une appropriation des enjeux, individuels et collectifs. - Méthode d’évaluation de l’objectif : l’acquisition de l’objectif opérationnel sera validée par une évaluation formalisée sous forme de questionnaire, dans lequel les questions posées seront clairement reliées à l’objectif opérationnel à atteindre. - Un même questionnaire sera posé en amont de la formation et en aval de chaque module lié à un, objectif opérationnel + compétences un corrigé concernant les acquisitions de savoirs, en sera réalisé collectivement avec les professionnels formés et leur sera remis, à l’issue de la formation. - les différents supports de seront mis à disposition des professionnels sur notre plateforme numérique.
Équipe pédagogique

L'équipe pédagogique est pilotée par Karine BONET, Directrice Générale du CEPFOR accompagnée Emmanuel FOURQUET, assistant pédagogique. Notre CFA et organisme de formation est doté d'une référente handicap, Sabine ZANATTA que vous pouvez mobiliser pour aménager votre parcours. Conçu avec Françoise L'HOTE, diététicienne

Suivi de l'exécution et évaluation des résultats
  • Feuilles de présence.
  • Questions orales ou écrites (QCM).
  • Mises en situation.
  • Formulaires d'évaluation de la formation.
  • Certificat de réalisation de l’action de formation.
Ressources techniques et pédagogiques
  • Accueil des stagiaires dans une salle dédiée à la formation.
  • Documents supports de formation projetés.
  • Exposés théoriques
  • Etude de cas concrets
  • Quiz en salle
  • Mise à disposition en ligne de documents supports à la suite de la formation.

Qualité et satisfaction

Indicateurs de satisfaction et de suivi de la performance

Modalité de certifications

Résultats attendus à l'issue de la formation
  • Validation des acquis et compétences
Modalité d'obtention
  • Délivrance de certificat de réalisation

Capacité d'accueil

Entre 4 et 12 apprenants

Accessibilité

CEPFOR dispose d'une référente handicap qui peut être sollicitée pour adapter la formation aux personnes porteuses de handicap.